Mesures financières non définies par les IFRS et mesures additionnelles définies par les IFRS

Le présent rapport contient des mesures financières non définies par les IFRS et des mesures additionnelles définies par les IFRS. Le bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires, qui est une mesure additionnelle conforme aux Normes internationales d’information financière (les « IFRS »), peut être divisé en deux composantes :

  • le bénéfice net ajusté attribuable aux actionnaires ordinaires;
  • les autres éléments, qui comprennent l’incidence après impôt de tout élément que la direction considère comme non récurrent ou qui pourrait rendre moins significative la comparaison des résultats d’exploitation d’une période à l’autre.

Les termes se rapportant à des mesures financières non définies par les IFRS comprennent, sans s’y limiter, les termes suivants : « bénéfice net ajusté attribuable aux actionnaires ordinaires », « bénéfice dilué ajusté par action », « rendement ajusté des capitaux propres moyens attribuables aux actionnaires ordinaires » et d’autres termes semblables. Ces mesures sont utilisées pour fournir à la direction et aux investisseurs des mesures additionnelles visant à évaluer le rendement. Également, le « bénéfice avant intérêts et impôt (BAII) », le « bénéfice avant intérêts, impôt et amortissements (BAIIA) » et le « bénéfice ajusté avant intérêts, impôt et amortissements (BAIIA ajusté) » sont des mesures financières non définies par les IFRS utilisées afin de donner à la direction, aux investisseurs et aux analystes de placements des mesures additionnelles pour évaluer et analyser les résultats de la Société. Le BAIIA est une mesure utilisée couramment dans le secteur de la gestion d’actifs pour évaluer la rentabilité avant l’incidence de différentes mesures de financement, de l’impôt sur le résultat et de l’amortissement des immobilisations et des immobilisations incorporelles. Les autres éléments non récurrents ou qui pourraient rendre moins significative la comparaison des résultats d’exploitation d’une période à l’autre sont ensuite exclus pour obtenir le BAIIA ajusté. Cependant, ces mesures financières non définies par les IFRS n’ont pas de définition normalisée en vertu des IFRS et, par conséquent, elles ne sont pas directement comparables à des mesures semblables utilisées par d’autres sociétés. Veuillez consulter les rapprochements appropriés de ces mesures financières non définies par les IFRS avec les mesures prescrites par les IFRS.

Les termes se rapportant à des mesures additionnelles définies par les IFRS comprennent, sans s’y limiter, les termes suivants : « bénéfice avant impôt sur le résultat » et « bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires ». Les mesures additionnelles définies par les IFRS sont utilisées afin de donner à la direction et aux investisseurs des mesures additionnelles pour évaluer le rendement. Ces mesures sont considérées comme des mesures supplémentaires définies par les IFRS puisqu’elles s’ajoutent aux postes minimums requis par les IFRS et qu’elles sont pertinentes pour comprendre la performance financière de l’entité.